Municipales: Patriat (LREM) craint « une rupture d’égalité » entre candidats

Par

Le chef de file des sénateurs LREM François Patriat a dit samedi craindre « une rupture d’égalité » entre candidats lors du second tour des municipales prévu le 28 juin, du fait de la difficulté pour les non-sortants de faire campagne.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le chef de file des sénateurs LREM François Patriat a dit samedi craindre « une rupture d’égalité » entre candidats lors du second tour des municipales prévu le 28 juin, du fait de la difficulté pour les non-sortants de faire campagne.