« La question migratoire ne se règle qu’au niveau européen » (ministre français)

Par

La France souhaite une plus grande « solidarité européenne » sur le traitement des demandes d’asile ainsi que sur les « reconduites aux frontières », a affirmé le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin mercredi, jour où Bruxelles présente son épineuse réforme migratoire.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La France souhaite une plus grande « solidarité européenne » sur le traitement des demandes d’asile ainsi que sur les « reconduites aux frontières », a affirmé le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin mercredi, jour où Bruxelles présente son épineuse réforme migratoire.