Rohingyas : un juge américain exige de Facebook des données en vue de poursuites internationales

Par

La justice américaine a ordonné à Facebook de publier les archives de comptes liés aux exactions de l’armée birmane et de milices bouddhistes contre les Rohingyas, une minorité musulmane persécutée, que le groupe avait fermés.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La justice américaine a ordonné à Facebook de publier les archives de comptes liés aux exactions de l’armée birmane et de milices bouddhistes contre les Rohingyas, une minorité musulmane persécutée, que le groupe avait fermés.