Le Sénat reste un obstacle à franchir pour l'exécutif

Par et

Le Sénat a rejeté mardi en commission la proposition de loi socialiste sur les tarifs de l'énergie. Premier bug d'une longue série ?

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dix-neuf contre, vingt pour. À une voix près, la commission des affaires économiques du Sénat a rejeté mardi la proposition de loi socialiste sur la tarification progressive de l'énergie. À vrai dire, ce n'est pas vraiment une surprise. Déposé début septembre par François Brottes, le président de la commission des affaires économiques de l'Assemblée nationale, ce texte jugé par beaucoup complexe et mal ficelé commence à ressembler à un serpent de mer parlementaire.