Jihad en Syrie: 22 ans de réclusion requis contre l’ex-recruteur Mourad Farès

Par

L’accusation a requis vendredi 22 ans de réclusion criminelle à l’encontre de Mourad Farès, jugé devant les assises de Paris pour avoir incité des candidats au jihad à partir en Syrie, mais aussi d’y avoir dirigé un groupe de combattants francophones.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’accusation a requis vendredi 22 ans de réclusion criminelle à l’encontre de Mourad Farès, jugé devant les assises de Paris pour avoir incité des candidats au jihad à partir en Syrie, mais aussi d’y avoir dirigé un groupe de combattants francophones.