Madrid apaise le Maroc après un faux pas sur le Sahara occidental

Par

L’Espagne a dû réitérer sa position sur le Sahara occidental pour apaiser le Maroc, après qu’un membre du gouvernement espagnol issu du parti de gauche radicale Podemos a reçu une représentante du Front Polisario en lui donnant le titre de « ministre ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’Espagne a dû réitérer sa position sur le Sahara occidental pour apaiser le Maroc, après qu’un membre du gouvernement espagnol issu du parti de gauche radicale Podemos a reçu une représentante du Front Polisario en lui donnant le titre de « ministre ».