Santé: la France va apporter 90 millions d’euros pour l’Académie de l’OMS

Par

La France s’est engagée à apporter une contribution de 90 millions d’euros à la future Académie de l’Organisation mondiale de la santé qui sera établie à Lyon (centre-est de la France), a annoncé lundi l’OMS.

Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

La France s’est engagée à apporter une contribution de 90 millions d’euros à la future Académie de l’Organisation mondiale de la santé qui sera établie à Lyon (centre-est de la France), a annoncé lundi l’OMS.

Cette annonce intervient après une rencontre lundi entre le directeur général de l’OMS, Tadros Adhanom Ghebreyesus, et le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian à Genève où siège l’agence spécialisée des Nations unies.

Cette Académie entend être « la plus vaste et la plus innovante plateforme de formation permanente en matière de santé mondiale », selon un communiqué de l’OMS.

Installée à Lyon avec des antennes dans six régions du monde, elle ambitionne de former des millions de personnes de tous corps de métiers impliquées dans la santé sur toute la planète.

L’OMS avait indiqué alors que ce « campus » serait doté d’installations d’apprentissage de haute technologie, d’un centre de simulation d’urgences sanitaires de niveau mondial et d’espaces de collaboration pour la co-conception, la recherche et l’innovation.

Il réunira des compétences dans les domaines des sciences de l’éducation pour adultes et des sciences comportementales, et sera dotée de technologies comme l’intelligence artificielle et la réalité virtuelle.

L’OMS est déjà active à Lyon, qui abrite son Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) créé en 1965.

Mediapart n’a pas participé à la rédaction de cette dépêche, qui fait partie du flux automatisé de l’Agence France-Presse (AFP). L’AFP est une agence de presse mondiale d’origine française fournissant des informations rapides, vérifiées et complètes sur les événements qui font l’actualité nationale et internationale, utilisables directement par tous types de médias. En savoir plus.

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous