Israël: une loi permet aux autorités de connaître les noms des personnes non vaccinées

Par

Le Parlement israélien a autorisé mercredi le ministère de la Santé à communiquer à d’autres autorités du pays les identités des personnes non vaccinées contre le coronavirus, soulevant des inquiétudes quant au respect de la vie privée des citoyens qui refusent un vaccin.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le Parlement israélien a autorisé mercredi le ministère de la Santé à communiquer à d’autres autorités du pays les identités des personnes non vaccinées contre le coronavirus, soulevant des inquiétudes quant au respect de la vie privée des citoyens qui refusent un vaccin.