La panique gagne la Nouvelle-Zélande avant le confinement général

Par

Terminaux de ferries pris d’assaut, razzia dans les supermarchés, expatriés coincés à l’étranger... la panique gagnait mardi la Nouvelle-Zélande, à la veille d’un confinement général contre le coronavirus.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Terminaux de ferries pris d’assaut, razzia dans les supermarchés, expatriés coincés à l’étranger... la panique gagnait mardi la Nouvelle-Zélande, à la veille d’un confinement général contre le coronavirus.