Tunisie/dictatures: délai d’un an pour lancer les réformes

Par

Après un an d’atermoiements, les autorités tunisiennes ont finalement publié mercredi au journal officiel le rapport d’une instance sur les crimes commis sous les dictatures et ont désormais un an pour appliquer ses recommandations, dont des réformes de la police et la justice.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Après un an d’atermoiements, les autorités tunisiennes ont finalement publié mercredi au journal officiel le rapport d’une instance sur les crimes commis sous les dictatures et ont désormais un an pour appliquer ses recommandations, dont des réformes de la police et la justice.