Fukushima: Tepco avait prévu le tsunami géant

Par
Tepco, l'exploitant de la centrale de Fukushima, avait prévu le risque d'un tsunami géant mais n'a rien fait.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Tepco, l'exploitant de la centrale de Fukushima, avait signalé le risque d'un tsunami géant le 7 mars 2011, quatre jours avant qu'il se produise réellement ! A cette date, révèle le quotidien japonais Nikkei, Tepco a informé son autorité de sûreté, la NISA, que d'après les calculs des ingénieurs de la firme, un tsunami de plus de 10 mètres pouvait frapper la centrale de Fukushima Daiichi. Le calcul avait été effectué dès avril-mai 2008 et les résultats avaient été communiqués une première fois en septembre 2009. Tepco s'est appuyée sur des données de prévisions des séismes venant des organismes gouvernementaux, et a estimé qu'un séisme de magnitude 8,2 pourrait provoquer une vague de 8 à 10 mètres frappant les 6 réacteurs de l'installation. Bien que la centrale ait été prévue pour supporter une vague ne dépassant pas 6 mètres, les calculs de Tepco n'ont entraîné aucune contre-mesure de la firme. Et pas davantage de directive de la NISA. Le 11 mars 2011, le tremblement de terre de magnitude 9 provoquait une vague géante atteignant jusqu'à 15 mètres, noyant une partie de la centrale et démontrant la justesse des pronostics de Tepco. Selon Nikkei, un dirigeant de la firme interrogé le 24 août a minimisé la portée de ces calculs, prétendant qu'il s'agissait d'un détail dans un ensemble d'analyses plus générales. Ces ingénieurs sont trop modestes...