Attentats de janvier 2015: un accusé malade, le procès suspendu jusqu’à vendredi

Par

Le procès des attentats de janvier 2015 a été suspendu jeudi par la cour d’assises spéciale de Paris jusqu’à vendredi matin, pour que l’un des accusés puisse voir un médecin après avoir fait un malaise dans la matinée.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le procès des attentats de janvier 2015 a été suspendu jeudi par la cour d’assises spéciale de Paris jusqu’à vendredi matin, pour que l’un des accusés puisse voir un médecin après avoir fait un malaise dans la matinée.