Alger et Paris peuvent « avancer » sur les questions mémorielles (expert algérien)

Par

L’Algérie et la France peuvent surmonter les obstacles qui entravent leurs relations empoisonnées par les questions mémorielles, a estimé Abdelmadjid Chikhi, l’expert algérien chargé de travailler parallèlement avec l’historien français Benjamin Stora sur le dossier brûlant de la mémoire de la colonisation et de la guerre d’Algérie.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’Algérie et la France peuvent surmonter les obstacles qui entravent leurs relations empoisonnées par les questions mémorielles, a estimé Abdelmadjid Chikhi, l’expert algérien chargé de travailler parallèlement avec l’historien français Benjamin Stora sur le dossier brûlant de la mémoire de la colonisation et de la guerre d’Algérie.