Iran : 600e jour de privation de liberté pour la chercheuse Fariba Adelkhah

Par

La chercheuse franco-iranienne Fariba Adelkhah a passé lundi son 600e jour privée de liberté en Iran, où elle est désormais assignée à résidence, sous contrôle d’un bracelet électronique, après 16 mois de détention.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La chercheuse franco-iranienne Fariba Adelkhah a passé lundi son 600e jour privée de liberté en Iran, où elle est désormais assignée à résidence, sous contrôle d’un bracelet électronique, après 16 mois de détention.