Chili: « Trop de violence », dénonce Piñera après des affrontements à Viña del Mar

Par

Le président Sebastien Piñera a estimé lundi que le Chili avait déjà traversé « trop de violence », en réaction aux affrontements entre manifestants et force de l’ordre la veille à Viña del Mar (centre), alors que des appels à manifester ont été à nouveau lancés pour le mois de mars.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le président Sebastien Piñera a estimé lundi que le Chili avait déjà traversé « trop de violence », en réaction aux affrontements entre manifestants et force de l’ordre la veille à Viña del Mar (centre), alors que des appels à manifester ont été à nouveau lancés pour le mois de mars.