Chine: l’éditeur suédois Gui Minhai condamné à 10 ans de prison

Par

Un tribunal chinois a condamné l’éditeur suédois d’origine chinoise Gui Minhai, au centre de vives tensions diplomatiques entre Pékin et Stockholm, à dix ans d’emprisonnement, le reconnaissant coupable d’avoir « illégalement diffusé des informations classées » à l’étranger.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Un tribunal chinois a condamné l’éditeur suédois d’origine chinoise Gui Minhai, au centre de vives tensions diplomatiques entre Pékin et Stockholm, à dix ans d’emprisonnement, le reconnaissant coupable d’avoir « illégalement diffusé des informations classées » à l’étranger.