La capitale d’Haïti paralysée après des violences entre policiers et militaires

Par

Axes routiers bloqués, rues désertes, activité commerciale au point mort... La capitale d’Haïti, Port-au-Prince, était paralysée lundi au lendemain de violences entre policiers mécontents et militaires qui ont fait au moins deux morts et une dizaine de blessés.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Axes routiers bloqués, rues désertes, activité commerciale au point mort... La capitale d’Haïti, Port-au-Prince, était paralysée lundi au lendemain de violences entre policiers mécontents et militaires qui ont fait au moins deux morts et une dizaine de blessés.