Couvre-feu au Sénégal: la police accusée de violences excessives

Par

Des défenseurs sénégalais des droits humains ont dénoncé mercredi les excès de violence imputés sur les réseaux sociaux aux policiers chargés de faire respecter le couvre-feu, entré en vigueur dans la nuit contre le coronavirus.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Des défenseurs sénégalais des droits humains ont dénoncé mercredi les excès de violence imputés sur les réseaux sociaux aux policiers chargés de faire respecter le couvre-feu, entré en vigueur dans la nuit contre le coronavirus.