Les Polonais veulent repousser la présidentielle, le pouvoir préfère la maintenir en mai

Par

Plus de deux Polonais sur trois, selon un sondage publié mercredi, souhaitent que l’élection présidentielle, prévue le 10 mai, soit ajournée à cause de la pandémie, mais le parti au pouvoir et le président sortant tiennent à maintenir cette date.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Plus de deux Polonais sur trois, selon un sondage publié mercredi, souhaitent que l’élection présidentielle, prévue le 10 mai, soit ajournée à cause de la pandémie, mais le parti au pouvoir et le président sortant tiennent à maintenir cette date.