Manifestations pacifiques: Bachelet plaide pour un moratoire de la reconnaissance faciale

Par

La Haut-Commissaire de l’ONU aux droits de l’Homme a plaidé jeudi pour un « moratoire » sur l’utilisation de la technologie de reconnaissance faciale lors des manifestations pacifiques, soulignant qu’elle pouvait amplifier les discriminations notamment à l’encontre des personnes d’origine africaine.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La Haut-Commissaire de l’ONU aux droits de l’Homme a plaidé jeudi pour un « moratoire » sur l’utilisation de la technologie de reconnaissance faciale lors des manifestations pacifiques, soulignant qu’elle pouvait amplifier les discriminations notamment à l’encontre des personnes d’origine africaine.