Migrants: Ankara rejette les critiques de l’UE et d’Athènes

Par

La Turquie a rejeté jeudi les critiques de l’Union européenne et de la Grèce, selon laquelle Ankara aurait ouvert à nouveau ses frontières pour laisser passer les migrants, accusant Athènes de « violations des droits de l’Homme ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La Turquie a rejeté jeudi les critiques de l’Union européenne et de la Grèce, selon laquelle Ankara aurait ouvert à nouveau ses frontières pour laisser passer les migrants, accusant Athènes de « violations des droits de l’Homme ».