Brève

L’UE écarte la possibilité d’un sommet avec Poutine

L’Union européenne a écarté vendredi la possibilité d’un sommet avec le président russe Vladimir Poutine car les conditions ne sont pas réunies, ont annoncé plusieurs dirigeants à l’issue d’un sommet européen à Bruxelles.

Agence France-Presse

25 juin 2021 à 03h10

Cet article est en accès libre.

Pour soutenir Mediapart je m’abonne

PDF

L’Union européenne a écarté vendredi la possibilité d’un sommet avec le président russe Vladimir Poutine car les conditions ne sont pas réunies, ont annoncé plusieurs dirigeants à l’issue d’un sommet européen à Bruxelles.

« Il n’a pas été possible de convenir aujourd’hui que nous devrions nous rencontrer immédiatement en sommet », a annoncé la chancelière Angela Merkel, qui souhaitait une telle rencontre avec le soutien de la France.

« Il est trop tôt parce que jusqu’à présent, nous ne voyons pas de changement radical dans le comportement de Vladimir Poutine », a expliqué le président de la Lituanie Gitanas Nauseda.

« S’engager sans aucune ligne rouge, sans aucune condition préalable, serait un très mauvais signal », a-t-il ajouté.

Angela Merkel a toutefois jugé « important que le dialogue soit maintenu et que nous travaillions sur le format de ce dialogue ».

Personnellement, j’aurais aimé un résultat « plus audacieux », a-t-elle conclu.

« J’ai soutenu l’Allemagne et la France pour un dialogue au plus haut niveau avec la Russie. Il convient désormais de préciser quels canaux de dialogue peuvent être utiles », a pour sa part déclaré le chancelier autrichien Sebastian Kurz.

« La relation avec la Russie ne peut pas se limiter à des sanctions économiques et à des expulsions de diplomates. A un moment donné, il faut avoir la possibilité de se réunir autour d’une table », a déclaré le Premier ministre belge Alexander De Croo.

La France et l’Allemagne ont plaidé pour la relance d’un dialogue avec la Russie, mais l’idée de le reprendre au niveau des sommets entre l’UE et la Russie a divisé les dirigeants européens.

Ce dialogue sera engagé dans « des domaines d’intérêt de l’UE », précisent les conclusions adoptées lors du sommet. Les dirigeants européens discuteront ensuite « des formats et des conditions de ce dialogue avec la Russie », ajoute le texte.

Les dirigeants de l’UE ont appelé la Russie à faire preuve « d’un engagement plus constructif » et à « cesser ses actions contre l’UE et les pays de son voisinage ».

Ils se sont dits « prêts à réagir de manière ferme et coordonnée à toute nouvelle activité malveillante, illégale et perturbatrice de la Russie, en utilisant pleinement tous les instruments dont elle dispose ».

Le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell a été chargé de présenter « des options pour des mesures restrictives supplémentaires, y compris des sanctions économiques ».

Agence France-Presse


4 commentaires

Aujourd’hui sur Mediapart

International — Reportage
par Nejma Brahim
France — teaser.category.dossier
par La rédaction de Mediapart
International — Enquête
par Justine Brabant et Sonia Rolley (RFI)
Voir la Une du Journal

Nos émissions

À l'air libre
par à l’air libre
À l'air libre
par Berenice Gabriel et Célia Mebroukine
Grand entretien
par Justine Brabant
Ouvrez l’Élysée
par Usul et Ostpolitik

Soutenez un journal 100% indépendant Et informez-vous en toute confiance grâce à une rédaction libre de toutes pressions Mediapart est un quotidien d’information indépendant lancé en 2008, lu par plus de 200 000 abonnés. Il s’est imposé par ses scoops, investigations, reportages et analyses de l’actualité qui ont un impact, aident à penser et à agir.
Pour garantir la liberté de notre rédaction, sans compromis ni renoncement, nous avons fait le choix d’une indépendance radicale. Mediapart ne reçoit aucune aide ni de puissance publique, ni de mécène privé, et ne vit que du soutien de ses lecteurs.
Pour nous soutenir, abonnez-vous à partir de 1€.

Je m’abonne