L’enquête sur la vente d’uranium nigérien par Areva en 2011 confiée à un juge d’instruction

Par

Le parquet national financier (PNF) a ouvert une information judiciaire notamment pour « corruption » visant Areva, devenu Orano, dans une affaire de courtage d’uranium nigérien en 2011 qui s’était traduite par d’importantes pertes pour le groupe nucléaire, a-t-il indiqué mercredi.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le parquet national financier (PNF) a ouvert une information judiciaire notamment pour « corruption » visant Areva, devenu Orano, dans une affaire de courtage d’uranium nigérien en 2011 qui s’était traduite par d’importantes pertes pour le groupe nucléaire, a-t-il indiqué mercredi.