Renault: l’usine de Flins recyclera des véhicules et des batteries

Par

L’usine Renault de Flins va se « réinventer » en se convertissant à « l’économie circulaire » et devrait employer jusqu’à 3.000 personnes d’ici à 2030, contre 3.800 aujourd’hui, a annoncé le groupe mercredi, tentant de rassurer les salariés sur l’avenir du site.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’usine Renault de Flins va se « réinventer » en se convertissant à « l’économie circulaire » et devrait employer jusqu’à 3.000 personnes d’ici à 2030, contre 3.800 aujourd’hui, a annoncé le groupe mercredi, tentant de rassurer les salariés sur l’avenir du site.