Les Etats-Unis ne veulent pas de « rupture » avec l’Arabie saoudite (Blinken)

Par

Le gouvernement américain de Joe Biden veut « recalibrer » les relations avec l’Arabie saoudite mais ne veut pas de « rupture », a déclaré vendredi le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken pour justifier l’absence de sanctions contre le prince héritier saoudien.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le gouvernement américain de Joe Biden veut « recalibrer » les relations avec l’Arabie saoudite mais ne veut pas de « rupture », a déclaré vendredi le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken pour justifier l’absence de sanctions contre le prince héritier saoudien.