Von der Leyen dénonce le « réflexe initial » du chacun pour soi des Etats membres

Par

La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a dénoncé jeudi le « réflexe initial » des Etats membres d’élever des barrières au sein de l’UE pour lutter contre la propagation du nouveau coronavirus, se félicitant de la réponse européenne qui a finalement suivi.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a dénoncé jeudi le « réflexe initial » des Etats membres d’élever des barrières au sein de l’UE pour lutter contre la propagation du nouveau coronavirus, se félicitant de la réponse européenne qui a finalement suivi.