Etudiant éborgné à Rennes en 2016: non-lieu pour les deux policiers

Par

La justice a prononcé un non-lieu pour les deux policiers mis en cause dans l’enquête sur Jean-François Martin, un étudiant éborgné par un tir de LBD à Rennes en 2016, l’auteur n’ayant pu être « identifié avec certitude », a-t-on appris vendredi auprès du parquet de Rennes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La justice a prononcé un non-lieu pour les deux policiers mis en cause dans l’enquête sur Jean-François Martin, un étudiant éborgné par un tir de LBD à Rennes en 2016, l’auteur n’ayant pu être « identifié avec certitude », a-t-on appris vendredi auprès du parquet de Rennes.