Le président kosovar accuse la justice internationale de « réécrire l’Histoire »

Par

Le président kosovar Hashim Thaçi a accusé vendredi la justice internationale de « réécrire l’Histoire » après sa mise en accusation à La Haye par les procureurs spéciaux qui lui reprochent des crimes de guerre pendant le conflit avec la Serbie.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le président kosovar Hashim Thaçi a accusé vendredi la justice internationale de « réécrire l’Histoire » après sa mise en accusation à La Haye par les procureurs spéciaux qui lui reprochent des crimes de guerre pendant le conflit avec la Serbie.