Affaire Théo en France: trois policiers renvoyés devant une cour d’assises

Par

Les trois policiers impliqués dans l’interpellation violente de Théo, un jeune homme noir grièvement blessé lors d’un contrôle en 2017, seront jugés, fait rare, devant une cour d’assises pour « violences volontaires », a annoncé à l’AFP le parquet de Bobigny, en banlieue parisienne.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les trois policiers impliqués dans l’interpellation violente de Théo, un jeune homme noir grièvement blessé lors d’un contrôle en 2017, seront jugés, fait rare, devant une cour d’assises pour « violences volontaires », a annoncé à l’AFP le parquet de Bobigny, en banlieue parisienne.