A Bordeaux, une « victoire » en justice pour les anti-Linky selon leur avocat

Par

Les opposants au compteur Linky ont revendiqué une « victoire » après un arrêt de la cour d’appel de Bordeaux affirmant qu’Enedis ne pouvait pas invoquer une « obligation légale » pour installer ces nouveaux compteurs communicants, a affirmé jeudi à l’AFP un avocat de plaignants.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les opposants au compteur Linky ont revendiqué une « victoire » après un arrêt de la cour d’appel de Bordeaux affirmant qu’Enedis ne pouvait pas invoquer une « obligation légale » pour installer ces nouveaux compteurs communicants, a affirmé jeudi à l’AFP un avocat de plaignants.