Québec: un tribunal réduit la peine d’un suprémaciste canadien

Par

Un tribunal a réduit jeudi la peine de prison à vie imposée à un Canadien pour le meurtre de six fidèles dans la mosquée de Québec en janvier 2017 en ramenant à 25 ans, au lieu de 40, la période de sûreté interdisant sa libération conditionnelle.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Un tribunal a réduit jeudi la peine de prison à vie imposée à un Canadien pour le meurtre de six fidèles dans la mosquée de Québec en janvier 2017 en ramenant à 25 ans, au lieu de 40, la période de sûreté interdisant sa libération conditionnelle.