Affaire Halimi: de hauts magistrats français rappellent « l’indépendance de la justice »

Par

Les deux plus hauts magistrats français ont rappelé lundi « l’indépendance de la justice » et la nécessaire « sérénité » de son exercice, après les récentes déclarations du président français concernant le meurtre de Sarah Halimi, sexagénaire juive tuée en France en avril 2017.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les deux plus hauts magistrats français ont rappelé lundi « l’indépendance de la justice » et la nécessaire « sérénité » de son exercice, après les récentes déclarations du président français concernant le meurtre de Sarah Halimi, sexagénaire juive tuée en France en avril 2017.