Contrôles au faciès: l’Etat français visé par une action de groupe, une première

Par

Pour la première fois en France, une action de groupe a été lancée mercredi contre l’Etat par un collectif d’ONG qui met en demeure le gouvernement de mettre fin aux « contrôles d’identité discriminatoires » par la police, sous peine de saisir la justice.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Pour la première fois en France, une action de groupe a été lancée mercredi contre l’Etat par un collectif d’ONG qui met en demeure le gouvernement de mettre fin aux « contrôles d’identité discriminatoires » par la police, sous peine de saisir la justice.