Réforme judiciaire en Pologne: nouvel ultimatum de Bruxelles

Par

La Commission européenne a donné mercredi un mois à la Pologne pour faire cesser les activités de la chambre disciplinaire de la Cour suprême, compétente pour sanctionner les magistrats, estimant que son « indépendance et impartialité ne sont pas garanties ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La Commission européenne a donné mercredi un mois à la Pologne pour faire cesser les activités de la chambre disciplinaire de la Cour suprême, compétente pour sanctionner les magistrats, estimant que son « indépendance et impartialité ne sont pas garanties ».