« C’est moi qui tient les comptes » de l’Italie: Conte répond à Merkel

Par

« C’est moi qui tient les comptes »: le chef du gouvernement italien Giuseppe Conte a séchement répondu à la chancelière allemande Angela Merkel qui a incité samedi les pays européens à utiliser tous les instruments de relance l’UE, dont le Mécanisme de stabilité (MES).

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« C’est moi qui tient les comptes »: le chef du gouvernement italien Giuseppe Conte a séchement répondu à la chancelière allemande Angela Merkel qui a incité samedi les pays européens à utiliser tous les instruments de relance l’UE, dont le Mécanisme de stabilité (MES).