France : une chaîne humaine de 600 personnes pour les prisonniers basques

Par

Environ 600 personnes ont constitué une chaîne humaine samedi à Saint-Jean-de-Luz, dans le sud-ouest de la France, pour de nouveau alerter sur le sort des prisonniers basques, dont l’un d’eux a vu sa deuxième demande de libération conditionnelle examinée jeudi en appel.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Environ 600 personnes ont constitué une chaîne humaine samedi à Saint-Jean-de-Luz, dans le sud-ouest de la France, pour de nouveau alerter sur le sort des prisonniers basques, dont l’un d’eux a vu sa deuxième demande de libération conditionnelle examinée jeudi en appel.