Feu vert du Parlement à des « mesures de sûreté » pour les terroristes sortant de prison

Par

Le Parlement a adopté définitivement lundi, par un ultime vote à main levée de l’Assemblée, une proposition de loi LREM controversée prévoyant des « mesures de sûreté » pour les condamnés pour terrorisme, à l’issue de leur peine.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le Parlement a adopté définitivement lundi, par un ultime vote à main levée de l’Assemblée, une proposition de loi LREM controversée prévoyant des « mesures de sûreté » pour les condamnés pour terrorisme, à l’issue de leur peine.