Macron met la pression sur les dirigeants libanais après leur « trahison »

Par

Le président français Emmanuel Macron a déclaré dimanche avoir « pris acte de la trahison collective » de la classe politique libanaise, après son échec à former un gouvernement contrairement à l’engagement qu’elle avait pris devant lui début septembre.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le président français Emmanuel Macron a déclaré dimanche avoir « pris acte de la trahison collective » de la classe politique libanaise, après son échec à former un gouvernement contrairement à l’engagement qu’elle avait pris devant lui début septembre.