Macron met les dirigeants libanais sous pression maximale après leur « trahison »

Par

Emmanuel Macron a mis dimanche les dirigeants libanais sous pression maximale en les accusant d’une « trahison collective » après avoir échoué à former un gouvernement de mission contrairement à leurs engagements, mettant en jeu l’aide internationale devant permettre de sortir le pays de la crise.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Emmanuel Macron a mis dimanche les dirigeants libanais sous pression maximale en les accusant d’une « trahison collective » après avoir échoué à former un gouvernement de mission contrairement à leurs engagements, mettant en jeu l’aide internationale devant permettre de sortir le pays de la crise.