Féminicide Mérignac: un rapport de l’IGPN confirme des fautes de policiers

Par

Un rapport de l’IGPN, la « police des polices », remis au patron de la police nationale, confirme que des fautes ou erreurs d’appréciation ont été commises par plusieurs agents dans le cadre du féminicide de Mérignac (Gironde), a-t-on appris lundi de source proche du dossier confirmant une information de France Inter.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Un rapport de l’IGPN, la « police des polices », remis au patron de la police nationale, confirme que des fautes ou erreurs d’appréciation ont été commises par plusieurs agents dans le cadre du féminicide de Mérignac (Gironde), a-t-on appris lundi de source proche du dossier confirmant une information de France Inter.