La justice administrative valide la fermeture temporaire de la mosquée de Pantin

Par

Le tribunal administratif de Montreuil a validé mardi la décision ordonnée par le ministère de l’Intérieur de fermer pour six mois la mosquée de Pantin (Seine-Saint-Denis), accusée par les autorités d’avoir relayé des propos qui ont conduit à l’assassinat de Samuel Paty.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le tribunal administratif de Montreuil a validé mardi la décision ordonnée par le ministère de l’Intérieur de fermer pour six mois la mosquée de Pantin (Seine-Saint-Denis), accusée par les autorités d’avoir relayé des propos qui ont conduit à l’assassinat de Samuel Paty.