Carte judiciaire: la plainte de Montpellier contre Belloubet classée sans suite

Par

La plainte de Montpellier, qui accusait Nicole Belloubet de « prise illégale d’intérêt » en décidant d’implanter une cour administrative d’appel dans son fief de Toulouse, plutôt que dans la préfecture de l’Hérault, a été classée sans suite, a appris vendredi l’AFP de source judiciaire.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La plainte de Montpellier, qui accusait Nicole Belloubet de « prise illégale d’intérêt » en décidant d’implanter une cour administrative d’appel dans son fief de Toulouse, plutôt que dans la préfecture de l’Hérault, a été classée sans suite, a appris vendredi l’AFP de source judiciaire.