Pérou: le favori à la présidentielle dit n’être « ni communiste, ni terroriste »

Par

Pedro Castillo, le candidat de la gauche radicale et favori de la présidentielle au Pérou, a assuré mercredi n’être « ni communiste », « ni terroriste » face aux accusations de son adversaire de la droite populiste Keiko Fujimori.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Pedro Castillo, le candidat de la gauche radicale et favori de la présidentielle au Pérou, a assuré mercredi n’être « ni communiste », « ni terroriste » face aux accusations de son adversaire de la droite populiste Keiko Fujimori.