Premiers signes d’une chute du marché du logement ancien en France

Par

La hausse des prix des logements anciens s’est accélérée au premier trimestre, mais l’activité du marché a donné des signes de forte baisse en raison du confinement face au coronavirus, montrent jeudi les chiffres de l’Insee et des notaires.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La hausse des prix des logements anciens s’est accélérée au premier trimestre, mais l’activité du marché a donné des signes de forte baisse en raison du confinement face au coronavirus, montrent jeudi les chiffres de l’Insee et des notaires.