Municipales/abstention: « Grève civique » des Français, moment « dangereux » (Mélenchon)

Par

Jean-Luc Mélenchon, le chef de file des Insoumis, s’est inquiété « d’une grève civique », « d’une forme d’insurrection froide contre toutes les institutions du pays » dimanche, au soir du second tour des élections municipales marqué par une très forte abstention.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Jean-Luc Mélenchon, le chef de file des Insoumis, s’est inquiété « d’une grève civique », « d’une forme d’insurrection froide contre toutes les institutions du pays » dimanche, au soir du second tour des élections municipales marqué par une très forte abstention.