Irak: un manifestant tué à Bagdad, le troisième en deux jours (médecins, sécurité)

Par

Un manifestant a succombé mardi à ses blessures après avoir été touché à la tête par une grenade lacrymogène lors de heurts nocturnes avec les forces de l’ordre sur la place Tahrir de Bagdad, ont indiqué des sources médicales et policières, le troisième en deux jours.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Un manifestant a succombé mardi à ses blessures après avoir été touché à la tête par une grenade lacrymogène lors de heurts nocturnes avec les forces de l’ordre sur la place Tahrir de Bagdad, ont indiqué des sources médicales et policières, le troisième en deux jours.