La Cour des comptes européenne se penche sur la politique de retour des migrants irréguliers

Par

Moins de 40% des migrants en situation irrégulière ayant reçu l’ordre de quitter l’UE regagnent leur pays ou un pays tiers, en raison notamment d’une coopération difficile avec ces Etats, selon la Cour des comptes européenne qui a lancé un audit sur le sujet.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Moins de 40% des migrants en situation irrégulière ayant reçu l’ordre de quitter l’UE regagnent leur pays ou un pays tiers, en raison notamment d’une coopération difficile avec ces Etats, selon la Cour des comptes européenne qui a lancé un audit sur le sujet.