Virus: le Royaume-Uni défend sa quarantaine pour l’Espagne face aux « signes de seconde vague »

Par

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a défendu mardi la décision de son gouvernement de réintroduire sans mise en garde une quarantaine pour les voyageurs arrivant d’Espagne, mettant en avant les « signes d’une seconde vague » de nouveau coronavirus en Europe.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a défendu mardi la décision de son gouvernement de réintroduire sans mise en garde une quarantaine pour les voyageurs arrivant d’Espagne, mettant en avant les « signes d’une seconde vague » de nouveau coronavirus en Europe.