Critique des religions: tollé après les déclarations de Belloubet, qui plaide la maladresse

Par

Nicole Belloubet a admis mercredi une maladresse après avoir assimilé la critique des religions à « une atteinte à la liberté », des propos qui ont provoqué un tollé et lui ont valu d’être accusée de justifier le délit de blasphème.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Nicole Belloubet a admis mercredi une maladresse après avoir assimilé la critique des religions à « une atteinte à la liberté », des propos qui ont provoqué un tollé et lui ont valu d’être accusée de justifier le délit de blasphème.