Birmanie: l’UE condamne une violence « inacceptable », « une voie insensée »

Par

L’Union européenne, par la voix de son chef de la diplomatie, a condamné dimanche soir « une escalade de la violence inacceptable », « une voie insensée » choisie par la junte militaire birmane, au lendemain de la journée de répression la plus sanglante depuis le coup d’Etat du 1er février.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’Union européenne, par la voix de son chef de la diplomatie, a condamné dimanche soir « une escalade de la violence inacceptable », « une voie insensée » choisie par la junte militaire birmane, au lendemain de la journée de répression la plus sanglante depuis le coup d’Etat du 1er février.